top of page

L'ENTREPRISE

Pourtant simple en apparence, mais si complexe. Représentation de plusieurs réalités.

Qu'est-ce que l'Entreprise ? Caractéristiques Objectifs | Finalités 

Qu'est-ce que l'Entreprise ? L'Organisation ?

"Une entreprise est une unité économique, juridiquement autonome, organisée pour produire des biens et des services pour le marché."*

*Insee (Institut national -français- des statistiques d'études économiques)

 

Soient, des approches intrinsèques, descriptive des caractéristiques et typologie d'une part, puis, extrinsèque par l'environnement d'autre part, qui influencent l'ensemble des décisions.

 

L'entreprise est une forme particulière d'organisation.

 

Une organisation est une entité, une institution, une association qui poursuit des objectifs définis, pouvant être de nature économique (entreprise, groupement), politique (ONU, CEMAC, CEDEAO, UE, parti, etc.), social (syndicat), religieux (église, mosquée, temple, congrégation), caritatif (ONG, association, FAO, etc.), commercial (OPEP), etc.

Caractéristiques des Organisations 

  1. Critères et personnalité juridiques

  • la dénomination : nom officiel de la société ;

  • l’adresse : lieu de son siège social et/ou de ses établissements ;

  • la nationalité : celle revendiquée ou à défaut celle de ses principaux actionnaires, du lieu de son siège social, etc. ;

  • le statut juridique : public ou privé selon les principaux détenteurs des capitaux ;

  • la forme juridique : association, société anonyme, société à responsabilité limitée, société à capital public, établissement, coopérative, ONG, etc.

 

2 2. Critères économiques

 

Les activités, trois secteurs :

  • secteur primaire : production de matières premières non transformées (agriculture, élevage, pêche, exploitation forestière, minière, carrière, etc.) ;

  • secteur secondaire : production de matières transformées en produits finis ou semi-finis ;

  • secteur tertiaire : fourniture de services (administration, artisanat, assurances, banques, commerces, distribution, enseignement, restauration, transports, etc.)

 Les Dimensions :

Elles sont d'ordre économique (chiffre d'affaires) ; financière (capitalisation boursière) ; sociale (effectif, masse salariale, qualifications) ; commerciale (types de clients, parts de marché,  B2B ; B2C).

 

  Les implantations géographiques

Au-delà du siège social, lieux d’implantation d’usines ou délocalisations

 - rayonnement : champ d'action local, régional, national ou transnational ;

 - délocalisations : usines ou filiales en dehors de ses frontières  

 

La concentration et/ou l'intégration

  • concentration : mise en commun de moyens (organisation, production, fonctionnement,  stratégies) pour atteindre des objectifs économiques, commerciaux ou financiers (cartel, conglomérat, groupe, groupement d'intérêt économique, holding, joint-venture, trust, etc.) ;

  • intégration : extension du champ d'activités par acquisitions complémentaires à son cycle de production, de commercialisation ou de sa filière, verticale (amont ou aval en fonction des étapes du processus) ou horizontale (mêmes matières premières ou produits intermédiaires).

  3. Les Critères financiers et forme de contrôle

 

  • Le statut financier revient à apprécier le mode de constitution du capital social qui désigne l'ensemble des apports effectués à une société par ses associés ;

Ainsi, la société fait appel public à l'épargne, cotée en bourse, son capital est alors ouvert (% d'ouverture, flottant) ou fermé à des capitaux extérieurs.

 

  • La forme de contrôle renvoie au détenteur du capital qui en décide. La propriété confère les droits d'usage (usus), d'en tirer les fruits (fructus) et d'en disposer à sa guise (abusus).

Environnement économique des Organisations

  • économique : contexte économique général, monétaire, aménagements publics, infrastructures, NTIC, niveau de développement, réglementation, concurrence, etc. ;

  • politico-juridique : ensemble des lois et règlements, institutions politiques, niveau de démocratisation, liberté de la justice, "risque-pays", "doing business", etc. ;

 

  • géographique et démographique : ressources naturelles, sol, sous-sol, climat, population, niveau de formation et de qualification de la population, etc. ;

 

  • technologique : conditions d'accès à la technologie, généralement d'évolution très rapide, R&D, universités, expertises, etc. ;

 

  • socioculturel : valeurs morales, idéologiques, philosophiques, religieuses (égalité homme-femme en Europe du nord, vente d'alcool dans un pays musulman, etc.) ;

 

  • concurrentiel : niveau de concurrence, ouverture des marchés, monopole, oligopole, etc.

 

Les parties prenantes des Organisations

Partie prenante ou stakeholder : acteur, individuel ou collectif concerné directement ou non par une activité, une décision ou un projet, c'est-à-dire dont les intérêts peuvent être affectés positivement ou négativement à la suite de son exécution (ou de sa non-exécution).

 

  • Administrations : douanes, impôts, travail, sécurité sociale, MINAT, etc. ;

  • Actionnaires/Maison-mère : IPPF

  • Bénéficiaires/usagers : populations cibles, confiance, service, impact social, etc. ;

  • Concurrents : Etat, fondations, autres ONG, sociétés, etc. ;

  • Direction : gouvernance, management, performance, risques, stratégie, etc. ;

  • Financeurs : bailleurs de fonds, fondations, donateurs, états, etc. ;

  • Fournisseurs : partenariats, prix et volumes d’achats, continuité des relations, etc. ;

  • Salariés, bénévoles, adhérents : rémunération, assurance maladie, stress, etc. ;

  • Syndicats : accords salariaux, conditions de travail, etc. ;

  • Etc.

 

 

image.png

Entreprises/Organisations : Finalités & Motivations

Finalité

Ensemble cohérent d’intentions réalisables, destinées à orienter le fonctionnement de l’entreprise à relativement long terme. (Gerbier J., Organisation et fonctionnement de l’entreprise, Tec & Toc – Lavoisier, 1993, pp. 61)

La principale finalité est la de réaliser l’objet social, c'est-à-dire "le type d’activité que la société se propose de réaliser pour obtenir les résultats escomptés". (Mémento pratique Francis Lefebvre, Droit des affaires, Sociétés commerciales, n°370)

 

L’objet social constitué par l'activité qu'elle entreprend et qui doit être déterminée et décrite dans ses statuts. (Acte uniforme OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et du GIE, article 19)

Ebauche de liste des finalités d'une entreprise/organisation (Bovar A., L’entreprise : pourquoi ? Comment ?, Vuibert Entreprise, 1991, pp.10) :

  • Fabriquer ou vendre des produits et/ou des services

  • Faire du profit

  • Payer des impôts et faire vivre la cité

  • Assurer l’indépendance ou la grandeur de la nation

  • Créer des emplois

  • Epanouir l’homme par le travail

  • Etc.

Motivations

Ensemble des motivations (des buts) qui conduisent à la création de l’entreprise.

Motivations personnelles (Papin R., Stratégies pour la création d’entreprise, Dunod, 2009, 13è édition, pp.28)

Désir de dépassement, ambition, indépendance, responsabilités, revenus, sécurité, statut social, notoriété, épanouissement intellectuel, possibilité de reconversion, sauvegarde de la vie familiale, etc.

 

Motivations économiques

  • Rentabilité : tirer avantages des bénéfices réalisés par l’entreprise, gagner de l’argent, rémunérer des capitaux que l’on possède, améliorer son niveau de vie, constituer d’éventuelles réserves d’argent, rémunération équitable du travail effectué, etc.

  • Pérennité : c’est le fait de durer. Profiter durablement de l’entreprise. Or, les profits ne sont pas immédiats et la réalité de l’entreprise est fragile en raison de son environnement complexe. L’entreprise survit si elle parvient à s’adapter à son environnement et à atteindre ses objectifs. Trouver une clientèle et réaliser des bénéfices

  • Croissance : c’est le fait pour une entreprise de s’améliorer et de grandir, ce qui augmente les possibilités de succès.

Objectifs des Entreprises/Organisations

 

En définitive, l’Organisation réalise son objet social sous les contraintes de ses caractéristiques intrinsèques et son environnement.

A cet effet, elle définit et organise le cadre de fonctionnement, de direction et de contrôle pour atteindre ses objectifs répartis en sept groupes* :

 

1. Accroissement de la productivité/résultats

2. Amélioration de la qualité

3. Réduction des délais

4. Amélioration de la sécurité

5. Amélioration de la qualité des informations

6. Amélioration de la circulation des informations

7. Amélioration de la vie au travail

 

*Gerbier J., Organisation et fonctionnement de l’entreprise : traité fondamental, Tec & Doc – Lavoisier, 1993, pp. 10 à 15

bottom of page